Haptonomie

Historique de l’haptonomie

  • Haptonomie bbEn 1942, après avoir été confronté aux atrocités de la guerre et de la déportation, le médecin néerlandais Frans Veldman s’engage dans des recherches sur la vie affective des humains, depuis la conception jusqu’à sa fin. Dans les situations extrêmes, il découvre que l’être humain, pour survivre et s’épanouir, a besoin de confirmation affective et de sécurité interne.
  • En 1968, l’haptonomie est reconnue officiellement par le ministère de la Santé des Pays-Bas. Dix ans plus tard, Frans Veldman s’établit à en France, à Oms dans les Pyrénées Orientales. Il y promeut ses méthodes avec l’aide et le soutien de Catherine Dolto et Bernard Thys, jusqu’à sa mort en 2010.

Mon Approche de l’haptonomie

haptonomie-nice-parisDécrite comme science de l’affectivité, l’haptonomie s’appuie sur les dernières avancées des neurosciences, de l’anatomie et de la physiologie.

Science empirique des émotions et sentiments, elle met en œuvre des phénomènes humains répétables et vérifiables.
Elle s’applique à toutes les phases de la vie et s’intègre dans les pratiques de toute profession de santé et de relation d’aide.

Il n’existe pas d’haptonomistes, mais des professionnels de santé qui pratiquent l’haptonomie et cultivent dans l’authenticité des qualités de présence, prudence et transparence. Ni thérapeutique, ni technique, l’haptonomie permet une manière d’être, un art de vivre. Elle ne dirige, ni ne soumet ; elle guide, contemple et invite.

Ma pratique de l’haptonomie

L’haptosynésie est une application de l’haptonomie à la pratique de soins en thérapies manuelles. Elle vise à accompagner les personnes handicapées ou malades. Elle fait en sorte que celles-ci restent présentes à la vie malgré leurs difficultés et mobilisent davantage leurs ressources propres.

Elle met en œuvre un contact psycho-tactile qui permet d’aller à la rencontre de la personne en faisant appel à son intentionnalité vitale (par exemple, un malade d’Alzheimer va s’apaiser et répondre dans le calme à cette invitation tactile qui s’adresse à son sentiment et non à sa raison).

Ce contact est sécurisant et respectueux. Il rend la personne entière et confirmée, au-delà de son enveloppe corporelle, dans le bon qu’elle représente. Il modifie le tonus musculaire et atténue la douleur, ce qui facilite l’accès aux soins. Le patient subit moins ceux-ci, mais y participe plus activement en étant plus sécurisé.

L’haptonomie périnatale et post-natale

Elle ne se réduit pas à une technique préparatoire à l’accouchement, mais peut le favoriser. Elle permet surtout aux parents de développer leur responsabilité affective et leur sentiment de parentalité au moment où l’enfant est encore dans le giron de sa mère.

Après la naissance, au travers du portage sécurisant du bébé, l’haptonomie confirme et développe chez le nourrisson le sentiment d’autonomie. Elle favorise aussi une parentalité plus épanouie et apaisée.